Pépites gourmandes

« POMME SUCRÉE »

Une création gourmande et poétique signée par le Chef pâtissier tourangeau Nicolas Léger à l’occasion de la 5ème édition des Concerts d’Automne.

Pour la plus grande joie des mélomanes les plus gourmands, cette création est réalisée façon pomme tatin et accompagnée d’un cœur caramel, d’une mousse à la vanille et d’une coque au chocolat, le tout délicatement posé sur un sablé breton à la noisette . Un dessert signature imaginé spécialement pour l’événement.

POISSONS DE LOIRE

Silures, mulets, gardons, chevesnes, barbeaux, brèmes … Toutes ces espèces souvent boudées autrefois sont remises à l’honneur dans les meilleures tables tourangelles.

À Bréhémont, le pêcheur professionnel Romain Gadais a même son propre restaurant, parfait pour déguster une petite friture fraîchement sortie de l’eau. Du côté de Montlouis-sur-Loire, un autre pro du poisson d’eau douce, Thierry Bouvet, s’est  lancé dans la production de Garum, sorte de Nuoc-mâm local, ou d’une poutargue aux œufs de mulets.

De jolies façons de sublimer les rois à écailles du fleuve !

EN BOUTEILLE …

Le vignoble tourangeau offre une grande diversité de terroirs et d’appellations. Si les cépages emblématiques comme le chenin, le cabernet-franc ou autre sauvignon sont connus à travers le monde, certaines variétés anciennes comme le pineau d’aunis, le lignage ou l’orbois sont doucement réintégrées pour des cuvées plus confidentielles.

… OU AU VERRE

De nombreux producteurs font mousser la brasserie artisanale tourangelle. Le phénomène “craft beer” marque son inscription dans le patrimoine local, avec plus de créativité et d’audace, pour les fans de blondes, brunes ou rousses !

LE VAL DE LOIRE, JARDIN DE LA FRANCE

Les bords de Loire et du Cher sont le berceau d’une terre maraîchère fertile. On répertorie aujourd’hui environ 45 variétés de légumes, comme la sucrine du Berry ou le céleri violet de Tours, et environ 400 variétés fruitières.

Parmi les pépites végétales locales, les mini-légumes bio d’Eric Roy, artisan maraîcher pour les plus grandes tables étoilées, ou le Conservatoire de la Tomate du Château de la Bourdaisière à Montlouis-sur-Loire, et sa collection de 800 variétés de tomates.

SAINTE-MAURE-DE-TOURAINE

Cette bûche de chèvre AOP présente en son cœur une paille de seigle gravée avec le nom de son producteur, sous sa robe fine cendrée. Ses mensurations : poids moyen de 250g et longueur de 16-17cm.
Selon la coutume, il faut commencer à couper ce fromage par son plus gros bout, sinon la chèvre qui a produit le lait n’en donnera plus !

Poires tapées

À Rivarennes, près d’Azay-le-Rideau, les fruits sont maltraités ! Les poires y sont en effet tapées !
Après avoir été séchées, les poires sont ensuite aplaties à l’aide d’un instrument de torture : la platissoire. Autrefois dégustées comme des fruits secs, on les déguste aujourd’hui réhydratées dans un sirop de sucre, du vin de Loire ou de l’Hypocras (mélange de vin, d’épices et miel)
Deux artisans proposent cette spécialité : la Maison Hérin et la famille Blot.